Insomnie psychophysiologique : comment la traiter ?

Vous souffrez d'insomnie ? Cela fait des semaines que vous n'arrivez pas à dormir correctement ? Vous n'arrivez pas à régler votre sommeil et à dormir tôt, même après une très longue journée au travail ? Vous souffrez surement d'une insomnie psychophysiologique, des troubles du sommeil qui peuvent être causés par plusieurs facteurs.

Q'est-ce que l'insomnie ?

Une insomnie est caractérisée par des troubles du sommeil, elle peut prendre la forme de difficultés à s’endormir en début de nuit, de réveils précoces ou de difficultés à se rendormir après des réveils durant la nuit. On a tous connu des épisodes d'insomnie durant notre vie, ces nuits qu'on passe éveillé à cause de l'excitation, du stress ou de la tristesse.

insomnie psychophysiologique

Si l'insomnie persiste plusieurs nuits, elle devient nocive pour la santé et peut affecter gravement la qualité de vie de l’individu. L'insomnie peut être due à des troubles pathologiques et à quelques maladies comme le goitre, l'hyper tension, des troubles psychiques comme la dépression et l’anxiété ou des maladies du sommeil (l'apnée du sommeil ou autre). Si l'insomnie n'est liée à aucun trouble pathologique, on parle dans ce cas d'une insomnie psychophysiologique.

L'insomnie psychophysiologique, tout savoir

L'insomnie psychophysiologique est un état d'insomnie indépendant des troubles pathologiques et qui dépend de deux facteurs : un état de sur-activation ou de réveil excessif et d'un conditionnement négatif au sommeil. Le premier facteur responsable de cette insomnie, la sur-activation, peut être de différentes origines :

  • Origine physiologique : une hypothermie ou hyperthermie (température du corps plus élevée ou plus basse que la norme), une tension artérielle élevée ou des crampes musculaires.
  • Origine cognitive : l'inquiétude permanente et la difficulté à se détacher des problèmes et des soucis rencontrés durant la journée.
  • Origine émotionnelle : expression excessive des émotions.

Le conditionnement négatif au sommeil survient au moment du coucher et consiste en des angoisses à ne plus pouvoir dormir et à faire une nuit blanche comme d'habitude. Dans les cas normaux, hors insomnie, les rituels à faire avant de se coucher préparent le corps pour s'endormir et le rentre dans un état de relaxation, comme le fait de mettre un pyjama, de se brosser les dents, de se mettre au lit ou de lire quelques pages d'un livre.

Avec l'insomnie psychophysiologique, ces petits rituels ont un effet contraire et déclenche chez l’insomniaque un conditionnement négatif au sommeil qui se traduira par une sur-activation et un état de stress.

Face au stress et aux angoisses que ressent l’individu, le corps met en place un système de réponse qui se traduit par la sécrétion excessive de certaines hormones, comme l’adrénaline et les corticoïdes qui favorisent l'état d'éveil.

Les causes d'une insomnie psychophysiologique

L'insomnie psychophysiologiques peut avoir plusieurs causes :

  • Un état de stress important : un événement stressant peut déclencher quelques nuits d'insomnie qui peuvent se transformer en une insomnie chronique et de longues nuits d'insomnie psychophysiologiques.
  • Un mode de vie déséquilibré : un mode de vie déséquilibré peut avoir de grandes conséquences sur le sommeil et la qualité de vie, des cycles de sommeil irréguliers fragilisent l'horloge interne.

Comment traiter une insomnie psychophysiologique ?

Le traitement d'une insomnie d'origine psychophysiologique repose sur une approche non médicamenteuse et qui se fait sur trois niveaux : niveau comportemental, niveau éducatif et niveau cognitif.insomnie psychophysiologique

L'approche comportemental consiste à corriger les mauvais comportements et les erreurs commises, et de mettre en place des habitudes plus adaptées et un rythme soigné. Cette approche comportemental se fait en deux niveaux de contrôle :

  • Limiter le temps passé au lit : il est déconseillé de se mettre au lit des heures avant son heure de sommeil, il faut essayer de minimiser au maximum le temps passé au lit et de ne se mettre à sa place que lorsqu'il faut dormir pour créer un stimuli.
  • Le contrôle des stimulus : cette approche consiste à réparer la relation entre les stimulus environnementaux (le fait de mettre un pyjama, se brosser les dents, se mettre au lit) et le sommeil, c'est à dire, corriger le conditionnement négatif au sommeil et essayer d'avoir un endormissement rapide et facile face aux stimulis.

L'approche de traitement éducative d'une insomnie consiste à inculquer de bonnes manières et de bonnes pratiques et à adopter un bon rythme de sommeil et de vie en général. Il est conseillé de se lever à la même heure et de s'endormir toujours à la même heure pour avoir une horloge interne bien réglée.

Une activité physique régulière, une alimentation saine et équilibrée et de bonnes pratiques ont aussi une influence sur le sommeil et sur sa qualité. Pour finir, l'approche de traitement cognitive consiste à se remettre en question et à se réconcilier avec le sommeil à travers le remplacement des croyances négatives et du stress par des idées positives et de la confiance en soi.

Homéopathie et insomnie psychophysiologique

Une approche homéopathique peut s'avérer très efficace contre ce type d'insomnies, plusieurs substances peuvent être indiquée pour les personnes souffrant de ces troubles de sommeils.

0 Commentaire

Laisser un commentaire