7 décembre 2020

Sommeil agité : causes, symptômes et traitements

Par Laetitia

Beaucoup de personnes se plaignent de nuits agitées et de troubles du sommeil : cauchemars, insomnies ou des réveils en pleine nuit. Les causes sont principalement psychologiques (stress et anxiété) mais peuvent également avoir des origines physiologiques et même pathologiques. 

Comment donc se déclarent ces agitations du sommeil ? Quelles en sont les principales causes ? Quels traitements envisager ?

Qu’est-ce que le sommeil agité ?

Globalement, un sommeil agité peut se manifester sous différentes formes. Ce terme peut designer un sommeil entrecoupé de cauchemars ou de rêves angoissants ; des difficultés à s’endormir ; une nuit interrompue de réveils en sursaut ou tout simplement, ne pas bénéficier d’un sommeil réparateur. On reconnaît trois formes différentes de troubles du sommeil :

sommeil agite

  • Les dyssomnies : troubles du sommeil d’origine psychologique, des insomnies d’altitude (changement de climat) ou encore des troubles liés au mode de vie (alcool et médicaments).
  • Les parasomnies : se manifestent souvent sous forme de somnambulisme, bruxisme ou paniques nocturnes, elles sont souvent passagères et altèrent très peu la qualité du sommeil.
  • Les hypersomnies : c’est ce qui se rapproche le plus du sommeil agité avec des épisodes de réveil, spasmes, apnées du sommeil et cauchemars.

En moyenne, un adulte en pleine forme a besoin de 6 à 8 heures de sommeil par jour, cela va jusqu’à 10 heures pour un enfant ou un adolescent en pleine croissance. Tout trouble ou agitation du sommeil se répercutera tôt ou tard sur la santé de l’individu. Nervosité, difficultés à se concentrer, fatigue, somnolence pendant la journée et dépression en seront les principales conséquences. 

Les causes psychologiques des agitations nocturnes

Dans la quasi-majorité des cas, la principale cause de ces agitations nocturnes est psychologique. Le stress par exemple, l’anxiété ou l’attente d’un événement proche. Tous ces facteurs agissent sur le cerveau d’une façon telle que celui-ci ne parvient pas à trouver le repos, même en dormant.

Anxiété et troubles du sommeil

Anxiété, stress, angoisse, tous ces facteurs affectent grandement la qualité du sommeil. Un traumatisme subit pendant la journée ou la vue d’une scène angoissante peuvent aussi déclencher des cauchemars, des insomnies, crises de panique ou des réveils en sursaut.

De telles situations sont souvent remarquées chez les personnes ayant subi une agression ou un choc émotionnel. Si ces manifestations persistent, il est conseillé de se tourner vers un psychologue.

Insomnies

L’une des manifestations les plus courantes des agitations nocturnes est l’insomnie. La personne atteinte, ne pouvant pas s’endormir, s’agite de plus en plus dans son lit, ce qui affectera grandement la qualité de son sommeil. 

D’autant plus que plus on a tendance à s’agiter, plus on s’énerve et plus on aura des difficultés à se rendormir. Souvent, ces insomnies sont accompagnées par des réveils en pleine nuit avec l'incapacité à se rendormir.

Le somnambulisme

On ne sait pas encore quelles sont les véritables causes du somnambulisme. Par contre, ce qui est connu, c’est que ces épisodes touchent principalement les enfants plus que les adultes. Chez l’adulte, cela peut être provoqué par une fatigue extrême ou trop de stress. Le somnambulisme n’affecte que très peu la qualité du sommeil avec apparition d’une petite fatigue.

Les causes physiologiques liées aux troubles du sommeil

Les agitations nocturnes peuvent également être causées par des facteurs physiologiques ou pathologiques. Voici les plus fréquentes :

Syndrome des jambes agitées

Ce syndrome touche principalement les femmes et se caractérise par une envie irrépressible de bouger ses jambes. Dans des cas extrêmes, les patients ressentent le besoin de marcher, même au milieu de la nuit. Apparaissant au début de la phase du sommeil, ces agitations vont retarder l’endormissement et souvent, provoquer des réveils la nuit, ce qui altérera considérablement la qualité du sommeil.

Manque de fer

Une carence en fer est l’une des premières causes de l’apparition d’agitations dans les jambes. Dans le cas où vous présenteriez ces symptômes, pensez à effectuer une mesure de votre taux de fer sanguin.

Les apnées du sommeil

L’apnée du sommeil est souvent due à une obstruction bénigne des conduits respiratoires, ce qui provoque des ronflements et un sommeil agité. En effet, les patients atteints par ces apnées se plaignent souvent d’être constamment fatigués malgré de bonnes nuits de sommeil, sans se rendre compte que c’est exactement là que réside leur problème.

Certains médicaments

La prise de certains médicaments, notamment les antidépresseurs ou les antiépileptiques peut provoquer, sur le long terme, des agitations nocturnes.sommeil agite

Comment traiter les agitations nocturnes ?

Il est tout à fait normal d’avoir des agitations nocturnes et des problèmes de sommeil. Mais là où il faut s’inquiéter, c’est quand ces troubles deviennent réguliers. Dans ce cas, le mieux serait de consulter un médecin. Ce dernier déterminera la cause sous-jacente du problème et vous attribuera la solution la plus appropriée :

  • Suivre une thérapie cognitive/comportementale, si la source du problème est due à des insomnies ou des cauchemars répétés ;
  • prendre des suppléments de fer et suivre un régime alimentaire pour palier à ce manque ;
  • suivre un traitement pour minimiser l’incidence des jambes agitées ;
  • utiliser un appareil de ventilation nocturne pour traiter les apnées du sommeil ;
  • appliquer des techniques d’auto-hypnose ou de relaxation.

Solutions pour calmer les agitations du sommeil

Plusieurs techniques et solutions naturelles peuvent aider à retrouver un bon équilibre de sommeil. Pour commencer, il faut apprendre à adopter une bonne hygiène de vie. Cela passe par le respect des horaires de sommeil, en dormant et en se levant tôt. 

Dormir dans une pièce bien aérée et à température moyenne aide également à trouver rapidement le sommeil. Pratiquer des techniques de méditation, du yoga et de la respiration abdominale aide également à se défaire du stress et donc, à minimiser les agitations nocturnes. Faire du sport au cours de la journée est tout aussi bénéfique.

Et puis finalement, les traitements homéopathiques possèdent de nombreux avantages. Par exemple, l’huile essentielle de lavande possède des propriétés calmantes et relaxantes, l’idéal pour s’endormir rapidement. N’hésitez pas à en mettre quelques gouttes sur votre oreiller avant de vous coucher. Aussi les infusions de camomille, de thym et de romarin lesquelles sont très apaisantes.